PLUS D'INFOS

La maison des tanneurs

La présence de l’eau a toujours constitué un atout précieux pour la vie économique de la cité, en particulier pour les tanneurs et meuniers qui occupent le quartier de la Petite France à partir du Moyen Âge.

Implantée le long d’un bras de l’Ill, la Maison des Tanneurs est un remarquable témoin des maisons d’artisans conservées dans la rue du Bain-aux-plantes.
Le bâtiment d’origine à deux étages en encorbellement du côté de la rue est surmonté de greniers ventilés. Doublé d’une façade-galerie sur l’Ill autrefois ouverte, il permet aux tanneurs de bénéficier de conditions idéales pour la transformation du cuir et le séchage des peaux.

Du labeur …

Avec leurs hautes toitures pourvues de greniers béants, les maisons des tanneurs se reconnaissent aisément. Autrefois, la Petite-France, quartier populaire de Strasbourg, regroupait essentiellement la classe ouvrière…

Ces derniers se livraient ici au « travail de la rivière » consistant à nettoyer très méticuleusement leurs peaux pour qu’elles puissent absorber le tanin et atteindre la souplesse nécessaire aux autres opérations de tannage. Ensuite, ils les faisaient sécher dans ces greniers dont les toitures échancrées laissaient passer l’air.

 

… aux saveurs

Restaurée par un groupement de 8 viticulteurs et transformée en restaurant en 1949, la Maison des Tanneurs est dirigée par monsieur et madame Behe depuis 1956. Leur fille Gabrielle Lenhardt reprend à son tour la direction du restaurant en 1972, aidée par son fils François.

Aujourd’hui l’équipe de François Lenhardt a pour principes de toujours donner le meilleur de soi et de maintenir dans cette « belle maison de tradition strasbourgeoise » une cuisine régionale différente mais qui ne perd en rien sa saveur originelle. Les odeurs pestilentielles des tanneurs ont laissé place aux douces et alléchantes saveurs de la cuisine alsacienne et la liste des visiteurs ( et autres amateurs de bonnes chairs) ne cesse de s’agrandir.